Vivre Aubagne Autrement ou comment l’utopie collective peut – probablement – casser des briques

fleur de pavé

On peut récuser un discours politique devenu aujourd’hui inaudible, on peut prôner le contre-vote face à un système électif à bout de souffle, on peut être très critique avec une municipalité qui déshabille le Service public pour rhabiller de neuf des dizaines de pandores et même douter de la capacité d’une opposition à représenter une alternative pour les Aubagnais lors d’une prochaine municipale. C’est que la question du pouvoir est tenace.

Mais on peut aussi vouloir être au monde. Être présent dans l’espace démocratique, revendiquer l’humanisme, la non-discrimination, l’écologisme, le féminisme, le refus du capitalisme et continuer de prôner, ici et maintenant, devant sa porte, avec ses semblables, une volonté de reconstruire des manières de vivre. Autrement. C’est que l’utopie collective est tenace elle aussi.

Et d’abord en choisissant d’organiser l’association Vivre Aubagne Autrement autour d’une coprésidence coopérative, histoire de balayer devant sa porte. Une des décisions issue de l’assemblée générale de ce laboratoire d’idées qui s’est tenue le 7 février à Aubagne autour d’une trentaine d’adhérents et d’invités.

Autrement, c’est encore prendre à rebrousse-poils le paranoïde « Voisins vigilants » pour en faire un « Voisins & Solidaires » délibérément fondé sur l’empathie et la bienveillance entre nous, voisins de palier, voisins de quartier, voisins de cité, voisins d’idées. La plateforme d’échanges qui va répertorier les offres et les demandes a été créée. Du concret donc.

Et puis il y a le projet d’une fête populaire et alternative fin mai, avec tous les mouvements et collectifs qui agissent sur notre territoire, et ils sont nombreux. Mais là encore Vivre Aubagne Autrement ne se voit pas en chef de file, juste le facilitateur d’une large initiative qui va du soutien au peuple grec en passant par le soutien aux Goodyear, à la cuisine centrale d’Aubagne, aux Fralib et à toutes celles et ceux qui ont choisi aujourd’hui de faire de la politique autrement. Sans ostracisme, mouvements politiques et syndicaux y auront leur place mais dans des espaces de débat où il leur faudra être clairs sur ce qu’ils attendent des citoyens… Une 1ère réunion pour organiser cette fête est prévue le jeudi 3 mars.

Georges PETIT (source : reservoirposts.fr)

Vivre Aubagne Autrement (membre de La Cité), se réunit chaque 1er jeudi du mois à 18h à la Crypte, rue Thérèse Neveu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s