La haine tue

4drapeaux

Le pays des Lumières, debout face à l’obscurantisme, solidaire dans la tourmente et dans la douleur, uni et rassemblé, cela faisait bien longtemps que cela n’était pas arrivé. Pourtant bien des motifs d’inquiétude demeurent.

Après le drame qui a frappé et endeuillé toute une nation, l’immense mobilisation citoyenne qui a suivi, ici et ailleurs, en France et à l’Étranger, laisse un sentiment mêlé d’espérance et d’inquiétude. D’espérance parce que le peuple de France dans toute sa diversité culturelle, sociale, philosophique et confessionnelle s’est levé comme un seul homme pour dire non à la haine et à la violence et rendre hommage aux hommes et femmes tombés sous les balles des assassins. Une immense marée humaine a envahi les rues pour défendre l’esprit critique, l’humour, l’anticonformisme, la pensée libre et la laïcité. Le pays des Lumières, debout face à l’obscurantisme, solidaire dans la tourmente et dans la douleur, uni et rassemblé, cela faisait bien longtemps que cela n’était pas arrivé. Pourtant bien des motifs d’inquiétude demeurent.

D’une part la menace terroriste n’est pas endiguée. Bien des fils et filles de France, paumés, endoctrinés, formatés par des courants religieux fascisants menacent de faire couler le sang. D’autre part des voix politiques venant de la droite et profitant de l’émotion suscitée par ce crime odieux s’élèvent pour réclamer des lois et des juridictions d’exception, un « Patriot Act » à la française pour restreindre la liberté, cette même liberté dont Charlie Hebdo se réclame. Leur tour de passe-passe pour tenter de masquer leur responsabilité et leur échec est pathétique. Il faudra bien un jour qu’on nous explique comment la République a engendré ces monstres de cruauté et d’inhumanité qui ont fait couler le sang d’innocents en ce mois de janvier 2015. Une partie de la réponse se trouve dans ces quartiers minés par la pauvreté, désertés par les services de l’État, abandonnés aux criminels et aujourd’hui gangrénés par l’intégrisme.

Celles et ceux qui soufflent sur les braises ne valent pas mieux. Au moment même où le peuple se recueillait avec pudeur et dignité, des imbéciles s’en prenaient aux lieux de culte musulman ainsi qu’à des personnes supposées musulmanes. Plus d’une cinquantaine d’actes anti-musulmans ont été recensés en France à ce jour (source Ministère de l’Intérieur) depuis l’attentat de Charlie Hebdo : tirs, grenades lancées, incendies, lettres, insultes, etc… Combien d’actes racistes encore non comptabilisés? À l’horreur des crimes commis par les uns s’ajoute la bêtise des autres. D’un point de vue pathologique les uns et les autres ont un profil similaire : la même haine de l’autre, le même rejet des différences, la même surdité, le même aveuglement, les mêmes frustrations et les mêmes pulsions criminelles.

S’ils voulaient pousser à l’affrontement les Français et plonger le pays dans une guerre fratricide qui ruinerait les fondements mêmes de la République, ils ne s’y prendraient pas autrement. Mais la rue leur a adressé ce message  : aucun des pièges tendus n’est assez imposant pour y faire tomber tout un peuple. Ni celui des ayatollahs de la pensée ni celui des racistes et autres nostalgiques d’une France qui n’a jamais existé que dans leur esprit corrompu. Contre l’intolérance et la haine, face au danger des intégrismes, nous connaissons le remède.

Étienne Duchez

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s